pol. mon

Quatre types d'opérations d'open market

Pour ce qui concerne leurs objectifs, leur régularité et leurs procédures, les opérations d’open market se distinguent: 

Les opérations principales de refinancement

Elles consistent en des opérations de cession temporaire destinées à fournir des liquidités de manière régulière, avec une fréquence hebdomadaire, et, normalement une échéance d’une semaine. Elles sont conduites par les BCN par voie d’appels d’offres normaux en respect d’un calendrier pré-défini.

Les opérations principales de refinancement jouent un rôle pivot dans la poursuite des objectifs assignés aux opérations d’open market de l’Eurosystème.

Les opérations de refinancement à plus long terme

Elles consistent en des opérations de cession temporaire destinées à fournir des liquidités, avec une fréquence mensuelle et, normalement, une échéance de trois mois. Des opérations de refinancement à plus long terme peuvent être aussi instaurées à des dates irrégulières ou pour des durées inhabituelles, couvrant par exemple des durées d’une période de constitution de réserves, ou des périodes de six mois, un an, voire plus. Elles sont exécutées par les BCN par voie d’appels d’offres normaux en fonction d’un calendrier pré-établi.

Ces opérations n’ayant pas pour objet, en règle générale, d’émettre des signaux à l’intention du marché, l’Eurosystème les met normalement en œuvre en retenant les taux de soumission qui lui sont proposés. Parfois, et suivant les conditions exceptionnelles du marché, la BCE peut être amenée à conduire des opérations de refinancement à long terme allouées sur base d’un taux fixe prédéterminé.

Les opérations de réglage fin

Elles sont effectuées de manière ponctuelle en vue de gérer la situation de liquidité sur le marché et d’assurer le pilotage des taux d’intérêt, notamment pour atténuer l’incidence sur les taux d’intérêt de fluctuations imprévues de la liquidité bancaire. Les opérations de réglage fin prennent essentiellement la forme d’opérations de cession temporaire, mais peuvent également comporter des swaps de change ou des reprises de liquidité en blanc. Les instruments et procédures utilisés dans la conduite des opérations de réglage fin sont adaptés aux types de transactions et aux objectifs spécifiques visés dans le cadre de ces opérations. Les opérations de réglage fin sont normalement exécutées par les BCN par voie d’appels d’offres rapides ou de procédures bilatérales. L’Eurosystème peut aussi restreindre le nombre de contreparties participantes dans les opérations de réglage fin.

Les opérations structurelles

Elles sont conduites par l’Eurosystème en émettant des certificats de dette et en ayant recours à des opérations de cession temporaire ou à des opérations fermes. Ces opérations sont effectuées lorsque la BCE souhaite ajuster la position structurelle de l’Eurosystème vis-à-vis du secteur financier (sur une base régulière ou non). Les opérations de nature structurelle menées sous la forme d’opérations de cession temporaire et d’émissions de certificats de dette sont exécutées par les BCN par voie d’appels d’offres normaux. Les opérations structurelles sous la forme d’opérations fermes sont effectuées selon des procédures bilatérales.